Créer un site gratuitement Close

Et avec l'automobile...

L'AERODYNAMIQUE N'EST ELLE ETUDIEE QU'EN AERONAUTIQUE ?

      Les principes aérodynamique sont universels. Ainsi, la science aérodynamique tirée de l'aviation s'applique également à d'autres moyens de transports dont l'automobile. La différence entre les deux domaines réside dans l'effet recherché par ces forces aérodynamiques. En effet, pour que l'avion vole, les ingénieurs en aéronautique recherche la portance qui permettra a l'avion de s'élever dans les airs. A l'inverse, en compétition automobile et sur les voitures de série très poussées aérodynamiquement, les ingénieurs recherchent la déportance, afin que la voiture soit plaquée au sol malgré les hautes vitesses atteintes. Pour cela, ils fixent à leurs automobiles différents éléments en faveur de la déportance, et de l'appui aérodynamique. Voici les principaux :

    - L'aileron : avec une structure inversée par rapport à l'aile d'avion, le flux d'air passe plus rapidement au dessous de l'aileron qu'au dessus. Ainsi, une dépression se crée sous celui-ci, engendrant la déportance, soit l'appui aérodynamique.
    - Le diffuseur : fixé a l'arrière de la voiture, il permet d'accélérer l'air sous la voiture, créant l'effet de sol. Tout comme l'aileron, le flux d'air passe plus vite sous la voiture que sur, engendrant une dépression sous la voiture, et donc l'appui aérodynamique.
    - le béquet : placé a l'avant de la voiture il permet de diriger un maximum d'air au dessus de la voiture. Le béquet influe sur la maniabilité tout comme l'aileron arrière sur la motricité (les voitures de sport étant majoritairement des propulsions).


      Avec ces principaux éléments, la voiture reste plaquée au sol, malgré les vitesses astronomiques qu'elle est capable d'atteindre. L'appui engendré permet, à l'arrière, de garder de la motricité, et à l'avant, la maniabilité. Aujourd'hui encore, l'aérodynamique est une source précieuse de performance en compétition automobile, car l'appui est un gain de poids non négligeable à haute vitesse, renforçant la stabilité et l'équilibre de la voiture, tout en restant presque nul aux basses vitesses, afin de garder une bonne maniabilité. Les principes aérodynamiques sont donc exploités aussi bien par l'automobile de compétition que par l'aéronautique, mais à plus faible échelle, et dans un but différent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site